Attention show devant !

23/07/2017

A peine le temps de se remettre de l’éprouvante escale à Roses, qu’il est déjà l’heure de retourner à la compétition ! Le 7ème Acte du Tour de France à la Voile emmène les 29 concurrents au Grau du Roi pour deux jours de régates. 

Le vent s’est fait désirer ce matin, si bien que les marins ont dû prendre leur mal en patience sous un soleil de plomb. Le septième raid côtier de la grande boucle est lancé avec une heure de retard dans un souffle de 10 nœuds. Le vent ne cesse de monter dans l’après-midi et ce sont 17 nœuds qui finalement poussent les trimarans vers la ligne d’arrivée.

Les hommes de Lorina Limonade – Golfe du Morbihan rentrent ce soir à Port Camargue avec le sourire ! Et pour cause, ils signent une belle performance sur la course du jour en se classant troisième. 

Peu de coups à jouer sur ce second raid méditerranéen qui privilégiait davantage la vitesse à la tactique. A bord, Kevin Peponnet, Corentin Horeau et Bruno Mourniac profitent de ces conditions thermiques et s’échinent pour faire avancer leur monture. Ils terminent dans le sillage de SFS et l’équipage local, Pink Lady – Pays de l’Or Hérault. « Nous sommes satisfaits de la journée, si ce matin on nous avait dit qu’on serait sur le podium, on aurait signé tout de suite ! Nous avions une belle vitesse, et encore une fois nous avons eu de belles sensations sur le bateau ! » raconte Corentin Horeau à son retour à terre. 

Peponnet, Horeau et Mourniac, une composition d’équipage rare mais qui fait mouche ! A Arzon déjà, le trio avait franchi la ligne en troisième position. « Cela prouve que toutes les configurations d’équipage fonctionnent. Kevin Peponnet n’a pas vraiment l’habitude d’être à la barre mais ça fait quatre années maintenant qu’il navigue en Diam24 donc il sait comment bien le faire avancer. » explique Corentin.

Ce soir, Lorina Limonade – Golfe du Morbihan gagne une place au classement général et se retrouve 6ème à six points derrière Beijaflore.

Déception, en revanche, pour Lorina Mojito – Golfe du Morbihan qui termine 21èms de la journée. A l’arrivée en fin d’après-midi au paddock, Riwan Perron, Charles Dorange et Louis Flament sont déçus. « Nous avons sous-estimé la force du vent, nous pensions qu’il y aurait vraiment peu d’air cet après-midi. Nous sommes donc partis sur l’eau avec des réglages non adaptés aux conditions » explique Riwan Perron, co-skipper du Team. Ce déficit de vitesse pénalise le jeune équipage qui joue en milieu de flotte. Quelques milles plus tard, c’est une avarie de safran bâbord dûe, à une mer très formée qui ralentit de nouveau les petits hommes en verts. Les premières réparations sont effectuées directement sur l’eau afin de mener le trimaran Mojito jusqu’à la ligne d’arrivée. Des derniers milles éprouvants physiquement et moralement pour l’équipage qui garde cependant la niaque. « Notre motivation reste intacte ! C’est du passé, nous nous concentrons désormais sur les stades nautiques de demain » conclut Riwan.