"A portée de tir pour Nice"

27/07/2017

L’avant dernier acte du Tour de France à la Voile a pris ses quartiers à Marseille ! A l’image des trois semaines de compétition, l’étape est riche en rebondissements et les points se resserrent en haut du classement… A ce stade, tout reste donc possible !
A l’origine deux jours de régate étaient prévus dans la cité Phocéenne mais le fort Mistral a eu raison du raid côtier. Pour la première fois depuis le départ, le comité de course a pris la décision d’annuler une journée de régate.
Aujourd’hui, la météo était plus clémente avec les 29 équipage en lice qui ont participé à une série de stades nautiques sous le soleil marseillais. Les deux équipages vannetais s’en tirent à bon compte puisqu’ils se qualifient tous les deux pour la super-finale. Les objectifs sont clairs :
Lorina Limonade – Golfe du Morbihan veut aller chercher un podium et
Lorina Mojito – Golfe du Morbihan espère se qualifier en finale (soit dans les 8 meilleurs bateaux).

Aujourd’hui, les marins du Tour ont pris part aux avant-derniers stades nautiques ! Le programme était chargé avec cinq courses de qualifications disputées dans un vent d’Ouest de 14-18 nœuds.

Lorina Limonade – Golfe du Morbihan est comme à son habitude très à l’aise sur ces petits parcours mêlant techniques et tactiques. Quentin Delapierre, Corentin Horeau et Bruno Mourniac bouclent chacune des courses dans le Top 5. Avec deux victoires, une place de 2, un de 3 et une de 5, ils sortent de la phase de qualification en tête du groupe jaune.

Du côté de Lorina Mojito – Golfe du Morbihan la journée a mal démarré ! Solune Robert, Riwan Perron et Tim Mourniac volent le départ de la première manche, la sanction est immédiate, ils sont disqualifiés. Ils le savent, entrer en super-finale avec un tel handicap relève de l’exploit. Mais face à l’adversité, les Mojitoboys redoublent d’efforts ! Deux victoires et deux manches de deuxième plus tard, ils obtiennent leur ticket pour la super-finale et prouvent une nouvelle fois leur pugnacité. « C’est l’une des premières fois où nous nous disons que tout est possible malgré une disqualification. Nous avons accusé le coup les 5 premières minutes et ensuite nous nous sommes remobilisés. Nous avions vraiment le sourire, nous avons pris énormément de plaisir à naviguer ensemble. Nous savons que le destin est entre nos mains ! Il suffit qu’il y ait un des quatre concurrents qui commettent une erreur et la finale est à nous. Nous nous sommes bien appliqués, nous avons réalisé de belles manœuvres, nous étions constamment sur les réglages pour avoir une belle vitesse. Les 4 manches suivantes sont juste parfaites et c’est passé ! » explique Tim Mourniac ravi de la belle opération du jour.

Face aux Vannetais, les six autres équipages qualifiés sont Vivacar.fr, Installux Aluminium, Fondation FDJ – Des Pieds et Des Mains, Coved Paprec, Beijaflore Sailing et enfin Team Occitanie Sud de France.

Lorina Mojito – Golfe du Morbihan se classe 4ème, une belle performance pour le jeune équipage qui a déjà l’esprit tourné vers la prochaine régate « Le raid va être décisif pour nous parce que nous sommes trois équipages très serrés pour la place en finale. L’objectif est clair nous voulons nous qualifier en finale à Nice. Nous allons nous concentrer à 100% sur le raid de demain pour y parvenir et ensuite le résultat en finale ce ne sera que du bonus ! ». Les Mojitboys sont ce soir 9ème au classement général, à 5 points de Cheminées Poujoulat. 

Lorina Limonade – Golfe du Morbihan termine quant à lui à la 5ème position aujourd’hui, juste derrière leurs camarades Mojito. « Ce n’est pas un résultat excellent mais c’est une bonne opération. Nous ne perdons pas de points, contrairement à certains concurrents. Nous revenons assez proche du podium ce soir. » analyse Bruno Mourniac qui se projette déjà sur la prochaine et ultime étape à Nice. A l’issue de l’étape de Marseille, les Lorinaboys sont 6èmes au classement général et à quatre petits points seulement du podium.  « Cela va nous permettre d’être à portée de tir pour Nice. Nous allons tout faire pour bien figurer. Si nous arrivons à rester réguliers sur les deux derniers jours, il y a peut-être moyen d’accrocher un podium ! Ce serait vraiment un très beau résultat au vu du Tour de France qu’on a fait ! » conclut Bruno.

Ce soir, les 29 concurrents disent au revoir à la cité Phocéenne et se dirige vers Nice, dernière ligne droite du Tour de France à la Voile. A deux jours du dénouement, le suspense reste entier. Les Vannetais parviendront-ils à se hisser sur le podium de la 40ème édition de la grande boucle ?

BRUNO MOURNIAC I LORINA LIMONADE – GOLFE DU MORBIHAN

« C’était une étape plutôt pas mal pour nous. Nous n’avons pas eu l’occasion de nous exprimer dans du vent fort hier sur le raid côtier. C’est dommage pour nous parce que ce sont des conditions que nous aimons. Aujourd’hui, il y avait encore un peu d’air. Nous avons fait des supers phases de qualifications, nous sortons premiers de notre groupe. Nous sommes 5èmes de la super-finale, ce n’est pas un résultat excellent mais c’est une bonne opération. Nous ne perdons pas de points, contrairement à certains concurrents. Nous revenons assez proche du podium ce soir. Cela va nous permettre d’être à portée de tir pour Nice. Ça fait plaisir de terminer le Tour de France à la Voile à la maison ! Nous allons tout faire pour bien figurer. Il nous reste encore deux jours, nous savons que c’est un peu délicat parce qu’on peut prendre beaucoup de points. Si nous arrivons à rester réguliers sur les deux derniers jours, il y a peut-être moyen d’accrocher un podium ! Ce serait vraiment un très beau résultat au vu du Tour de France qu’on a fait ! »

TIM MOURNIAC I LORINA MOJITO – GOLFE DU MORBIHAN

« Cette journée à Marseille a été vraiment top pour nous. Le résultat au bout du compte est super bon quand on voit que nous commençons la journée avec une disqualification ! Ce n’était pas facile de commencer la journée de cette manière mais nous arrivons à nous remettre dans le bon chemin. C’est l’une des premières fois où nous nous disons que tout est possible malgré une BFD. Nous avons accusé le coup les 5 premières minutes et ensuite nous nous sommes remobilisés. Nous avions vraiment le sourire, nous avons pris énormément de plaisir à naviguer ensemble. Nous savons que nous sommes à cinq points de la super-finale et que le destin est entre nos mains ! Il suffit qu’il y ait un des quatre concurrents qui commettent une erreur et la finale est à nous. Nous nous sommes bien appliqués, nous avons réalisé de belles manœuvres, nous étions constamment sur les réglages pour avoir une belle vitesse. Les 4 manches suivantes sont juste parfaites et c’est passé !

Ensuite, la super-finale débute mal pour nous, nous cassons notre poulie de spi. Nous avons donc vraiment du mal sur le départ à accrocher le wagon de tête. De fil en aiguille nous arrivons à revenir et je pense qu’avec un tour de plus, nous aurions pu finir dans les 3 premiers ! 

Sur le raid côtier de Nice, nous allons faire rentrer du sang frais avec Louis Flament et Charles Dorange. C’est une bonne chose d’introduire de la bonne énergie pour la dernière ligne droite. Le raid va être décisif pour nous parce que nous sommes trois équipages très serrés pour la place en finale. L’objectif est clair nous voulons nous qualifier en finale à Nice. Nous allons nous concentrer à 100% sur le raid de demain pour y parvenir et ensuite le résultat en finale ce ne sera que du bonus ! » 

Partenaires